Février, 2019

Prochaine date pour cet évènement

mar12févrJourJournée mondiale des enfants soldats(Jour: mardi) Catégorie:Enfance et éducation,Egalité, humanitaire et solidaritéPortée:Mondiale

Description

Chaque 12 février, c’est la journée mondiale des enfants soldats.

Cette journée, aussi appelée le Red Hand Day, est dédiée aux enfants enrôlés de force dans les groupes armés.

250 000 enfants soldats dans le monde

Actuellement, de nombreux enfants participent à des combats à travers le monde. De manière directe ou indirecte dans des conflits armés, 250 000 enfants sont encore impliqués selon les estimations.

C’est particulièrement le cas dans les groupes armés non-étatiques comme l’Armée démocratique du Soudan ou Boko Haram au Nigeria. Selon les Nations-Unies, la problématique concerne 23 pays.

30% des membres des groupes armés dans l’Est de la République démocratique du Congo sont des garçons ou des filles mineurs.

Lors des conflits, ils peuvent être utilisés comme combattants,  messagers, boucliers, objets sexuels voire comme des bombes humaines. De plus, certains enfants sont kidnappés ou recrutés de force.

Pays recrutant des enfants soldats (Source UNICEF)

Pays qui recrutent des enfants soldats (Source UNICEF)

Lutter contre cette pratique

Pour l’UNICEF, la problématique des enfants soldats constitue une priorité. Le retrait, la démobilisation et la réinsertion des enfants peuvent être réalisés grâce à des programmes d’aides..

L’enrôlement des enfants dans des groupes armés est source de nombreuses violations de droits dont la violence sexuelle, la privation et les traumatismes.

Selon le rapport du Secrétaire général de l’ONU sur le sort des enfants en temps de conflit armé, grâce au dialogue engagé avec les forces et les groupes armés, il a été possible d’obtenir la libération de plus de 10 000 enfants en 2017.

En outre, la France attire l’attention de la communauté internationale sur les nouvelles menaces qui pèsent sur les enfants. Outre le recrutement d’enfants par des forces ou des groupes armés, il faut vigilants face aux pratiques d’endoctrinement précoce et d’utilisation d’enfants comme bombes humaines de la part de groupes terroristes.

Témoignage, issu du site d’Amnesty Internationale

« Lorsqu’ils sont venus dans mon village, ils ont demandé à mon grand frère s’il était prêt à rejoindre la milice. Il avait tout juste 17 ans et il a dit non ; ils lui ont tiré une balle dans la tête. Ensuite ils m’ont demandé si je voulais m’engager, alors qu’est-ce que je pouvais faire – je ne voulais pas mourir. » Un ancien enfant soldat enlevé à l’âge de 13 ans, en RDC.

Sur le web :

Sur les réseaux sociaux, utilisez les hashtags #ChildrenNotSoldiers #RedHandDay

Le dossier “Enfants Soldats” sur le site de l’UNICEF.

 

Poster le commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

X